COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D’INFORMATION (N° 121)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D’INFORMATION (N° 121)

Bondpartners SA, Lausanne : comptes audités au 31.12.16

Hausses notables du résultat opérationnel et du bénéfice net qui s’inscrivent respectivement à CHF 3,8mio et CHF 2,6mio. Un dividende relevé à 35% sera proposé lors de la prochaine AG.

  • Résultat opérationnel et bénéfice net en hausse substantielle
  • Volumes et marges stables
  • Actif circulant représentant 93% du bilan
  • Renforcement des fonds propres qui remplissent largement les exigences (ratio de solvabilité CET1 : 49%)
  • Hausse du dividende

 Activités

L’exercice écoulé a permis de dégager un résultat opérationnel en nette hausse, l’impact négatif des devises ayant été fortement amoindri par rapport à 2015 (année qui vit l’abandon du taux plancher), tandis que les produits des opérations de négoce se sont à nouveau améliorés. La satisfaction est d’autant plus présente que la période qui nous occupe avait débuté sous de bien mauvais auspices et qu’elle fut rythmée  par nombre d’évènements déstabilisants qui ont tourmenté les marchés. Tant les marges que les volumes sont restés stables, les charges ayant été contenues en dépit du programme de rénovation des locaux. Les fonds propres se sont renforcés au même titre que les ratios de solvabilité qui sont élevés, comme par le passé, et dépassent de plus de quatre fois les exigences de l’autorité de surveillance. Le développement de l’outil informatique a été poursuivi, tout comme le démarchage de la clientèle institutionnelle. Le processus de réaménagement de l’activité de dépôt et d’exécution pour compte de gérants indépendants (GFI) a continué sa mue conformément aux nouvelles normes et réglementations.  L’action au porteur de la Société, cotée sur la plateforme électronique OTC-X, a légèrement progressé en 2016 dans des volumes en augmentation.

Au vu des résultats comptabilisés, le conseil d’administration de BPL proposera aux actionnaires le versement d’un dividende brut de 35% pour compte de l’exercice sous revue, soit 75% de plus que l’exercice précédent.

Comptes selon PCB au 31.12.2016 

Au bilan

Le total de bilan s’établit à CHF 132,4mio, soit une hausse de 8%, principalement attribuable à l’augmentation des opérations en chevauchement et suspens en fin d’année (créances et engagements liés au négoce avec les banques).

Au chapitre des actifs, les liquidités sont restées stables à CHF 3,6mio, alors que les avoirs en banques à vue et à terme se sont repliés de 17% pour atteindre un total de CHF 38,7mio à l’instar des créances sur la clientèle et les établissements non bancaires qui ont fléchi de 30% à CHF 3,4mio. Ainsi, le total des créances s’est élevé à CHF 66,5mio (+16%), suite à l’augmentation des opérations ouvertes comme précisé en introduction. Ensuite, sur le plan des titres détenus en positions, le portefeuille de négoce s’inscrit dans la constance à CHF 52mio et celui d’immobilisations financières et métaux précieux est inchangé à CHF 0,5mio, les propres actions ayant été exclues. L’actif circulant s’établit à près de CHF 123mio (+8,5%) représentant 93% du bilan, un pourcentage constant par rapport aux exercices précédents, indépendamment de la taille du bilan, alors que l’actif immobilisé, constitué pour une grande part de deux bâtiments propriété de la Société (pour un total de parcelles de 4 625 m2), a légèrement fléchi pour atteindre un chiffre un peu supérieur à CHF 9,3mio.

En ce qui concerne les passifs, les engagements envers les banques liés au commerce de titres ont fortement augmenté passant de CHF 6,1mio en 2015 à CHF 21,7mio à la fin de l’exercice sous revue ; le total des engagements résultant d’opérations de négoce (transactions pendantes en date du bouclement, à mettre en parallèle avec les créances résultant des dites opérations, soit un solde net positif de CHF 0,15mio) a quadruplé à CHF 25,7mio. Les engagements envers la clientèle (comptes courants des clients créanciers à vue et correspondants non bancaires), totalisent CHF 25,7mio (-26%) y compris les autres engagements (hypothèques sur les deux bâtiments précités) qui stationnent à CHF 2,7mio. Cette année encore les dépôts en espèces auprès de BPL de la clientèle gérée par les GFI ont reculé de 40%. Par ailleurs, les réserves pour risques bancaires généraux ont démontré de la robustesse à CHF 42,1mio (+1%), lorsque comparées au cumul des provisions et des dites réserves en 2014 et 2015. Les autres réserves, y compris la réserve légale et celles facultatives issues du bénéfice n’ont pas varié et atteignent CHF 36,5mio. La réserve pour propres actions (parts du capital en mains de la Société) figure en négatif et s’établit à CHF 3,9mio (chiffre quasi inchangé). Le total des fonds étrangers s’inscrit à CHF 49,3mio (+18%) suite à l’accroissement des opérations encore ouvertes en fin d’année, comme déjà évoqué ; il est couvert 2,5x par l’actif circulant. Le total des fonds propres individuels s’élève à CHF 83mio (+2,5%) soit 63% du bilan statutaire, un pourcentage un peu inférieur à celui de l’exercice précédent.

Les standards prudentiels préconisés par le Comité de Bâle sont amplement remplis. Les fonds propres déterminants, sur une base individuelle, s’établissent à CHF 73,4mio en regard des besoins en capitaux de CHF 12mio, soit un surplus de près de CHF 61,4mio (+2%). Le ratio de solvabilité de base (CET1) s’est amélioré et atteint près de 49%.

Au compte de profits et pertes

Le résultat net publié de la Société s’affiche à CHF +2,6mio (vs -0,03mio en 2015). Le total des produits ordinaires s’établit à CHF 11,3mio (+7%), hors répercussions de change qui s’inscrivent, pour leur part, négativement à CHF -0,17mio (vs -2,79mio pour l’exercice précédent).

Le résultat net des opérations de négoce (transactions obligataires et évaluations liées aux portefeuilles de titres) atteint CHF 7,7mio (+20%), les volumes restant identiques sur la base de marges modérément plus favorables ; on notera, à ce sujet, que le déficit de liquidité et l’accentuation de la volatilité sur les marchés obligataires (spécialement en ce qui concerne la dette d’entreprises et les emprunts à haut rendement) ne se sont pas améliorés dans un contexte d’allongement des maturités. Les positions pour compte propre, quant à elles, ont évolué positivement et participé à l’affermissement du bénéfice. D’autre part, le résultat avant charges des opérations d’intérêts a reculé de 5% à CHF 2,1mio dans un environnement de taux, en général, toujours historiquement bas et de coupons peu attractifs dans les catégories de meilleure qualité. Le résultat des opérations de courtage a régressé de 23% pour s’établir à CHF 1,4mio, traduisant des marchés plus volatils affectés par la croissance économique, le pétrole et les chocs politiques. Les charges d’intérêts et de commissions, frais bancaires et de règlement inclus, s’élèvent pour leur part globalement à CHF 0,65mio, montant en baisse de 17% par rapport à l’exercice précédent. Le total des charges d’exploitation a progressé de 2,5% à CHF 6,65mio, un montant couvert plus de 12x par les fonds propres. Le résultat opérationnel a décuplé et se situe ainsi à CHF 3,77mio (2015: CHF 0,34mio). Une constitution de réserve de CHF 0,44mio a été effectuée à la charge du compte de résultat, alors qu’en 2015 une constitution était également intervenue pour CHF 0,05mio.

Perspectives

Après une année particulière, marquée par des évènements politiques majeurs, une nouvelle ère de grandes incertitudes a pris place bien que les marchés aient démontré jusqu’alors, il est vrai, quelque résilience. Ces incertitudes résultent à la fois de tendances lourdes à long terme et de chocs plus récents. D’abord les tenants et aboutissants des faits survenus en 2016 ne sont pas encore connus. Ensuite, les prochaines échéances électorales en France et en Allemagne ne vont pas arranger la visibilité d’une Union Européenne chancelante, affaiblie par le Brexit et la Grèce (entre autres). L’activisme discordant des banques centrales et la dynamique de l’inflation (ou du moins l’atténuation attendue des sources de déflation) constituent également un sujet de préoccupation. Ensuite encore et en vrac, « la fin de 30 ans de rallye obligataire » que prédisent certains analystes, la conjoncture mondiale, la croissance de la Chine et son endettement, les vues hégémoniques de la Russie, l’évolution des prix des matières premières, (le pétrole en tête), figurent parmi les divers sujets abondamment abordés en ce début de 2017. Tout ceci, à nouveau, ne prête pas à un optimisme débridé et surtout ne facilite pas les prévisions qu’elles soient fondamentales ou techniques.

Depuis 2008, Bondpartners évolue dans des marchés particulièrement tendus qui incitent à la prudence et au maintien de capitaux propres importants, susceptibles d’amortir les bouleversements et le renforcement ininterrompu des exigences réglementaires. Cette solidité construite tout au long de 45 ans d’existence, s’appuie sur notre réelle aptitude à négocier dans des conditions difficiles, aptitude que nous cultivons sans relâche.

Tableau des chiffres annuels au 31.12.16/31.12.2015 (Comptes révisés selon normes PCB/FINMA)

Compte de résultat individuel

31.12.2016 (CHF)

31.12.2015 (CHF)

Résultat des opérations de négoce de titres 7.727.195,- 6.421.617,-
Résultat des devises et changes -168.183,- -2.786.513,-
Produits des commissions sur les titres et les opérations de placement                      1.434.851,- 1.861.475
Résultats net des opérations d’intérêts 1.797.155,- 1.883.107,-
Total des charges d’exploitation -6.653.361,- -6.484.718,-
Résultat opérationnel 3.769.056,- 344.749,-
Produits extraordinaires 34.149,- 10.873,-
Charges extraordinaires 0,- 0,-
Résultat de la période 2.616.928, -34.088,-

Bilan individuel

31.12.2016 (CHF)

31.12.2015 (CHF)

ACTIFS

Liquidités et créances sur les banques 66.793.710,- 55.993.443,-
Créances sur la clientèle et les établissements non-bancaires 3.371.997,- 4.821.585,-
Opérations de négoce (portefeuilles de titres destinés au négoce) 52.164.195,- 52.002.696,-
Immobilisations financières et métaux précieux 472.450,- 472.450,-
Participations 1.152.500,- 1.152.500,-
Immobilisations corporelles 7.900.000,- 7.900.000,-

PASSIFS

Engagements envers les banques 21.726.795,- 6.068.657,-
Engagements résultant des dépôts de la clientèle et engagements envers établiss. non-bancaires 25.745.296,- 34.661.557,-
Comptes de régularisation 1.515.000,- 925.000,-
Réserves pour risques bancaires généraux 42.163.000,- 41.721.322,-
Propres parts du capital -3.880.732,- -3.943.912,-
Réserve légale et réserves facultatives issues du bénéfice 36.550.000,- 36.550.000,-

TOTAUX

Total du bilan 132.372.345,- 122.826.256,-
Total de l’actif circulant 123.047.164,- 113.377.074,-
Total des fonds propres 83.070.225,- 80.945.319,-

A propos de Bondpartners : BPL est une société financière suisse fondée en 1972 à Lausanne, dont les activités s’articulent autour de trois axes principaux : le commerce interprofessionnel de titres, l’entretien et l’animation de marchés, et l’exécution de transactions pour compte de gérants indépendants. Elle est autorisée et surveillée par la FINMA en sa qualité de négociante en valeurs mobilières. Les actions au porteur sont traitées sur le marché OTC-X de la Banque Cantonale de Berne (BEKB).

Contacts :
Christian Plomb/Olivier Perroud
Tel. (+41) 021 613 43 43
E-mail : christian.plomb@bpl-bondpartners.ch/olivier.perroud@bpl-bondpartners.ch

2017-03-24T12:23:31+00:0023.03.2017|