COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D’INFORMATION (N° 118)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D’INFORMATION (N° 118)

Bondpartners SA, Lausanne : comptes audités au 31.12.15

Exercice financier pratiquement à l’équilibre malgré une perte de change conséquente, imputable à l’abandon du taux plancher contre euro. Un dividende de 20% sera proposé lors de la prochaine AG.

Activités

Compte tenu des circonstances, l’exercice 2015 peut être qualifié de convenable, le cœur de métier ayant atteint les objectifs espérés, nonobstant la détérioration des marchés et la précarité des monnaies. Bondpartners a fini l’année sous revue pratiquement à l’équilibre. L’abolition du cours plancher contre euro et le raffermissement du franc suisse ont pesé sur les résultats et engendré une perte de change. Si les volumes se sont affichés en baisse, les marges se sont sensiblement améliorées de même que les produits liés au négoce et au courtage. Les charges, quant à elles, sont restées contenues. En ligne avec l’importance des fonds propres de la Société, les ratios de solvabilité ont continué, comme par le passé, d’être très largement supérieurs aux exigences réglementaires. Sur le plan de l’organisation, la direction a été renforcée et le développement de l’informatique s’est poursuivi au même titre que le démarchage de la clientèle institutionnelle. Enfin, les actions au porteur ont été radiées de la Bourse suisse, à la demande de la Société, en juillet dernier. Elles sont dorénavant cotées sur la plateforme de négoce électronique OTC-X de la Banque Cantonale de Berne.

Comptes présentés selon les nouvelles prescriptions comptables applicables aux banques (PCB)
Au bilan

Le total de bilan s’établit à CHF 122,8mio, soit une baisse de 20%, principalement attribuable à la diminution des créances sur les banques et, plus particulièrement, celle des dépôts de la clientèle gérée par les GFI. Ceci est également le cas pour les avoirs et engagements résultant des opérations de négoce (transactions en suspens/chevauchements à la fin de l’exercice) qui ont nettement reculé par rapport à l’exercice précédent.

Au chapitre des actifs, les liquidités sont restées stables à CHF 3,5mio, alors que les avoirs en banques à vue et à terme se sont repliés de 30,5% pour atteindre un total de CHF 52,5mio à l’instar des créances sur la clientèle et les établissements non bancaires qui ont fléchi de 34,5% à CHF 4,8mio. A ce sujet, le total des créances résultant du négoce de titres se sont élevées, pour leur part, à CHF 8,2mio (-52%). Ensuite, sur le plan des titres détenus en positions, le portefeuille de négoce décline de 9% à CHF 52mio et celui d’immobilisations financières est inchangé à CHF 0,5mio. L’actif circulant se ramène à près de CHF 113,4mio (-21%) représentant 92,5% du bilan, un pourcentage constant par rapport aux exercices précédents, peu importe la taille du bilan, alors que l’actif immobilisé, constitué pour une grande part de deux bâtiments propriété de la Société (total terrain 4 625 m2), reste identique pour un chiffre un peu supérieur à CHF 9mio.

En ce qui concerne les passifs, les engagements envers les banques ont diminué de 35% à CHF 6,1mio, le total des engagements résultant d’opérations de négoce (transactions pendantes en date du bouclement, à mettre en parallèle avec les créances résultant des dites opérations, soit un solde net positif de CHF 0,07mio) s’élevant à CHF 8,2mio (-46%). Sur le plan des engagements envers la clientèle (comptes courants des clients créanciers à vue et correspondants non bancaires), le total s’établit à CHF 34,7mio (-42%) y compris les autres engagements (hypothèques sur les deux bâtiments précités) qui atteignent CHF 2,7mio (inchangé). Les réserves pour risques bancaires généraux sont restées stables à CHF 41,7mio, lorsque comparées au cumul des provisions et des dites réserves en 2014. Les autres réserves, y compris la réserve légale et celles facultatives issues du bénéfice atteignent CHF 36,5mio (+3%). La réserve pour propres actions (propre parts du capital) figure en négatif (comme l’imposent les PCB) et s’établit à CHF -3,9mio (inchangé). Le total des fonds étrangers s’inscrit à CHF 40,7mio (- 41%) et celui des fonds propres individuels à CHF 80,9mio (-2%) soit 66% du bilan statutaire, un pourcentage supérieur à celui de l’exercice précédent.

Les standards prudentiels préconisés par le Comité de Bâle sont amplement remplis. Les fonds propres déterminants, sur une base individuelle, s’établissent à CHF 73,8mio et les besoins en capitaux à CHF 13mio, soit un surplus de près de CHF 60,8mio. Le ratio de solvabilité de base (Tier 1+2) s’élève à près de 45%.

Au compte de profits et pertes

Le résultat net publié de la société mère s’affiche à CHF -0,03mio (vs +2,84mio en 2014). Le total des produits ordinaires s’établit à CHF 10,5mio (+5%), hors effets de change qui s’inscrivent, pour leur part, négativement à CHF -2,78mio (+0,57mio pour l’exercice précédent). Le résultat net des opérations de négoce (transactions et évaluations liées aux portefeuilles de titres) atteignent CHF 6,42mio (+13,5%), les volumes s’étant affaiblis de 30%, dans un contexte toutefois plus favorable pour les marges qui se sont appréciées de près de 50%, alors que le déficit de liquidité et l’accentuation de la volatilité sur les marchés obligataires (spécialement en ce qui concerne la dette d’entreprises et les emprunts à haut rendement) continuent d’être bien présents. Le résultat avant charges des opérations d’intérêts a reculé de 11,5% à CHF 2,18mio dans un environnement de taux, en général, toujours historiquement bas et de coupons peu attractifs dans les catégories de meilleure qualité. Le résultat des opérations de courtage a progressé de 3,5% pour s’établir à CHF 1,86mio, traduisant des marchés plus affectés par la volatilité et la situation géopolitique. Les charges d’intérêts et de commissions, frais bancaires et de règlement inclus, s’élèvent globalement à CHF 0,79mio, montant en baisse de 17% par rapport à l’exercice précédent. Le total des charges d’exploitation a régressé de 2% à CHF 6,48mio. Le résultat opérationnel se ramène ainsi à CHF 0,34mio (2014: CHF 3,02mio). Une constitution de CHF 0,05mio a été effectuée à la charge du compte de résultat, alors qu’en 2014 une dissolution était intervenue pour CHF 0,7mio.

Perspectives Les marchés financiers ont entamé 2016 de manière bien calamiteuse dans un climat anxiogène. L’on assiste à une conjonction néfaste d’événements, qu’ils soient anciens ou plus récents, qui amplifie le décrochement entamé durant l’été 2015 et accentue l’aversion au risque. Le décalage entre instituts d’émission, le ralentissement conjoncturel en Chine et les craintes d’un atterrissage brutal de la croissance mondiale, le prix toujours déprécié du pétrole et la déstabilisation des banques, l’intensification des tensions géopolitiques, la problématique d’immigration, les élections présidentielles américaines et la grenade dégoupillée que constitue un éventuel « Brexit » ont continué, parmi d’autres, à peser sur la tendance et à exaspérer la volatilité. Le contexte n’est dès lors pas très enthousiasmant et l’année s’annonce, du moins pour l’instant, comme agitée dans un contexte d’insécurité latente et d’incertitudes exacerbées. Les prévisions sont dès lors ardues. S’il est vrai que les soubresauts actuels des marchés pénalisent l’évaluation des positions propres de BPL, on peut relever qu’ils favorisent toutefois aussi l’activité transactionnelle de cette dernière sur le plan des marges et confortent ses aptitudes à négocier dans un contexte détérioré du point de vue de la liquidité et des prix. On peut également rappeler que d’importants capitaux propres ont été constitués et accumulés, selon le principe de prudence, afin de faire face à ce type de turbulences et de préserver la pérennité des affaires.

Tableau des chiffres annuels au 31.12.15/31.12.2014
(Comptes révisés selon normes PCB/FINMA)

Compte de résultat individuel

31.12.2015 (CHF)

31.12.2014 (CHF)

Résultat des opérations de négoce de titres 6.421.617,- 5.655.667,-
Résultat de change -2.786.513,- 574.032,-
Résultat des opérations de commissions 1.861.475,- 1.802.305,-
Résultats des opérations d’intérêts (net) 1.883.107,- 2.077.085,-
Total des charges d’exploitation -6.484.718,- 6.620.031,-
Résultat opérationnel 344.749,- 3.020.294,-
Produits extraordinaires 10.873,- -30.000,-
Produits extraordinaires 12.761,- 706.675,-
Charges extraordinaires 0,- 0,-
Résultat de la période -34.088,- 2.844.413,-

Bilan individuel

31.12.2015 (CHF)

31.12.2014 (CHF)

ACTIFS

Liquidités et créances sur les banques 55.993.443,- 79.157.967,-
Créances sur la clientèle et les établissements non bancaires 4.821.585,- 7.368.983,-
Opérations de négoce (portefeuilles de titres destinés au négoce) 52.002.696,- 57.139.070,-
Immobilisations financières 472.450,- 472.450,-
Participations 1.152.500,- 1.152.500,-
Immobilisations corporelles 7.900.000,- 7.900.000,-

PASSIFS

Engagements envers les banques 6.068.657,- 9.331.826,-
Engagements envers la clientèle et les établissements non bancaires 34.661.557,- 60.139.499,-
Comptes de régularisation 925.000,- 1.256.000,-
Réserves pour risques bancaires généraux 41.721.322,- 11.422.572,-
Propres parts du capital -3.943.912,- -3.943.640,-
Réserve légale et réserves facultatives issues du bénéfice 36.550.000,- 35.550.000,-

TOTAUX

Total du bilan 122.826.256,- 153.615.758,-
Total actif circulant 113.377.074,- 144.152.184,-
Total fonds propres 80.945.319,- 82.670.177,-

A propos de Bondpartners : BPL est une société financière suisse fondée en 1972 à Lausanne, dont les activités s’articulent autour de trois axes principaux : le commerce interprofessionnel de titres, l’entretien et l’animation de marchés, et l’exécution de transactions pour compte de gérants indépendants. Elle est autorisée et surveillée par la FINMA en sa qualité de négociante en valeurs mobilières.

Contact :
Christian Plomb, président exécutif du CA de Bondpartners SA
Tél.: +41 21 613 43 43
E-mail: christian.plomb@bpl-bondpartners.ch

2017-01-24T18:18:55+00:00 04.04.2016|